Site qui présente la radio locale libre de Rennes: les émissions, les horaires, des infos, les coordonnées, la play list Quota Au programme: chanson/rock...
Attention : vous utilisez une ancienne version du navigateur Internet Explorer (version 7 ou inférieure).
L'affichage du site ne s'effectuera pas correctement. Nous vous conseillons de mettre à jour votre navigateur (Menu Outils, Windows Update).
Radio Rennes
Ecoutez en direct

ROBERT DOISNEAU À DINARD

05/09/2018
ROBERT DOISNEAU À DINARD

La Ville de Dinard accueille jusqu'au 30 septembre 2018 une exposition consacrée à Robert Doisneau à la Villa "Les Roches Brunes".

Cette exposition présentera plus de 100 photographies de Robert Doisneau, les plus iconiques, celles que vous aimerez voir ou...

EVENEMENT

MIL GOUL

11/09/2018
MIL GOUL

Radio Rennes s'associe à la 16ème édition du festival Mil Goul, qui se tiendra du 16 au 30 septembre 2018 à Rennes et dans le Pays de Rennes.

Le gallo dans tous ses états

Le gallo est un patrimoine vivant… Le festival Mil-Goul – bavard en gallo – est l’occasion de (re)découvrir la culture gallèse au travers de contes,...

 

PRESSE

Les Petites Affiches de Bretagne : Radio cherche mécène

05/06/2015
Les Petites Affiches de Bretagne : Radio cherche mécène

La première radio libre de Rennes a besoin de locaux.

Radio Rennes, hébergée depuis 30 ans dans les locaux des Galeries Lafayette doit avoir quitté les lieux d'ici le 31 décembre. Problème : aucune solution n'a été trouvée pour la reloger.

Quelques cartons de déménagement commencent à se remplir dans le bureau de Gabriel Aubert, le président et fondateur de Radio Rennes, mais pour une destination encore inconnue.

Actuellement, les 6 salariés et les 25 bénévoles qui font vivre la fréquence 100.8 occupent 200 m2 au troisième étage d'un vieil immeuble du centre-ville de Rennes. La surface comprend deux studios, deux régies, deux bancs de montage, un bureau, un secrétariat et une petite salle d'attente. « C'était fait pour nous », regrette Gabriel Aubert qui a fondé cette radio associative dans son bar dès la libéralisation des ondes, en 1981.

Le problème, c'est que les Galeries Lafayette, qui avaient gracieusement prêté les locaux pendant trois décénies, veulent maintenant les récupérer pour y faire des travaux. Dans à peine plus de six mois, c'est sûr, la radio aura quitté les lieux.

Mais pour aller où ? L'association a besoin d'un local en centre-ville. « On cherche près du métro pour accueillir nos invités », explique Gabriel Aubert (Renaud, Mariano Otero ou Jean-Pierre Daroussin sont passés au micro de Radio Rennes). « Il ne faut pas non plus être trop loin de l'émetteur ». Car plus les studios sont à distance, plus ça coûte cher. Conséquence : la radio doit trouver un local dans un périmètre bien défini, entre les rues de Paris, de Saint-Malo, le Mail Mitterrand, la place Sainte-Anne et la gare. La difficulté, c'est qu'elle n'a tout simplement pas les moyens  de se payer une telle surface dans ce secteur au prix du marché.

D'où la nécéssité de trouver un nouveau mécène. « Nous payons nos charges », rassure Gabriel Aubert à l'attention des entreprises intéressées. « On peut être dans n'importe quel appartement. On ne casse rien. Mais il nous faudrait 150 à 200 m2 », poursuit le fondateur de cette radio non marchande qui ne fonctionne que grâce à ses bénévoles et aux subventions. Gabriel Aubert évoque aussi les avantages d'un tel mécénat : la défiscalisation bien sûr, mais également l'image. « C"est la radio historique de Rennes. Elle fait partie du patrimoine. (...) Dire qu'on l'héberge, c'est bon pour l'image ». L'équipe cherche toujours une solution, il faut l'avoir trouvée avant la fin de l'année. L'appel est lancé !

« C'est une radio culturelle, pas politique. Et il n'y a pas de pub. Il suffit de l'écouter », rassure Gabriel Aubert.

 
 

TOUTE LA PRESSE

© Radio Rennes - Conception : Adlib - Développement : Wanerys